Cycle ingénieur à l'ISEN Brest

Intégrer une école d’ingénieurs après une classe préparatoire

L’admission à l’ISEN est possible après une classe préparatoire aux grandes écoles par le concours d’entrée Fesic Prépa.

Pourquoi choisir l’ISEN après son cycle préparatoire ?

L’ISEN est une école d’ingénieurs qui recrute ses étudiants après le bac, mais qui organise des admissions parallèles en cycle ingénieur pour les étudiants ayant réalisé un cycle préparatoire – CPGE.

En intégrant l’ISEN après une classe préparatoire, les élèves ingénieurs sont admis en 3e année du Cycle Généraliste des Sciences de l’Ingénieur avant de choisir parmi les Domaines professionnels proposés par l’ISEN.

Camille a été admise à l’ISEN après sa classe prépa. Elle nous parle de « l’après-concours » en école d’ingénieurs. Notamment de son expérience à l’international, du fait que presque toute sa promotion a choisi de faire leur dernière année en alternance et puis de la vie brestoise.

L'ISEN après une Classe préparatoire

Après une prépa « classique » à Brest, j’ai passé le concours Post-Prépa et j’ai pu choisir l’ISEN. Aujourd’hui je suis en 5e année, en « Systèmes embarqués ».

L’alternance en dernière année

À l’ISEN, on a le choix de faire notre dernière année en alternance. Cette année, plus de 80% de ma promotion est en alternance. Je l’effectue chez Thalès Systèmes Aéroportés à Brest où je fait un projet qui est totalement en adéquation avec mon option.

L’intérêt de faire sa dernière année en alternance est qu’on a déjà un pied dans l’entreprise. Et comme dans toute entreprise, on est payé. Mon salaire annuel pour l’année sera de 18000 Euros, l’entreprise paie les frais de scolarité de l’école et je profite de primes qui font environ 1 mois de salaire en plus.

De plus, comme on a un pied dans l’entreprise, on peut potentiellement être embauché dans l’entreprise d’accueil. On a donc 1 an d’expérience quand on arrive sur le marché du travail ; ce qui peut être valorisé sur notre CV.

La vie étudiante à Brest ?

La ville de Brest c’est déjà un super spot pour tout ce qui est sports nautiques : on a la mer juste à côté donc si on veut faire de la planche à voile, du bateau… tout est à disposition, c’est un super endroit pour ça.

En plus de ça, la vie nocturne à Brest est géniale, il y a beaucoup de bars où on peut sortir. La vie nocturne à Brest est très attrayante !

Comment s’est passée ton intégration dans l’école ?

Quand on arrive après une classe préparatoire à l’ISEN, on rejoint les élèves qui étaient en prépa implantée et qui se connaissent déjà, mais on est tout de suite intégré dans un club, ce qui fait qu’on rencontre du monde et qu’on est immédiatement intégré dans un petit groupe de personnes.

Les clubs vivent beaucoup dans l’ISEN, c’est vraiment un des points qui fait qu’on s’intègre super bien dans l’ambiance de l’école.

Tu as effectué ton stage à l’étranger ?

La période à l’étranger est obligatoire pour valider le diplôme. Il faut faire 3 mois à l’international dans son cursus.

C’est grâce à l’ISEN que j’ai trouvé mon stage en Nouvelle Zélande, grâce aux contacts de l’école sur place.

J’ai travaillé pour le Département Aérospatial. J’y ai développé un prototype de volant d’inertie qui permettra de contrôler la position d’un satellite quand il sera lancé dans l’espace.