Offre d’emploi

Enseignant chercheur en lien avec les Technologies sous-marines à l’ISEN Brest

Présentation de l’école

L’ISEN Ouest est un établissement d’enseignement supérieur privé d’intérêt général sous contrat avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. L’établissement est membre d’Yncréa : premier pôle privé associatif d’écoles d’ingénieur en France. Dans l’ouest, l’ISEN Brest forme des élèves à Brest, Nantes et Rennes dans 7 domaines professionnels : Systèmes embarqués, Génie logiciel, Technologies biomédicales, Telecom & Réseaux, Ingénieur de projets et d’affaires, Robotique et Énergie.

Mission

Sur le plan de la recherche, le(la) collaborateur(trice) sera intégré(e) à l’équipe SEACom(Systèmes Embarqués, Acoustique et Communication) qui mène une recherche pluridisciplinaire dans le domaine de l’acoustique et de la robotique sous-marine avec un forte composante expérimentale en mer via la plateforme Sea Test Base de l’association CELADON. Aujourd’hui, cette activité de recherche est principalement centrée sur les réseaux marins et sous-marins comprenant les axes suivants : systèmes embarqués pour les observatoires marins et sous-marins, caractérisation et modélisation des transducteurs acoustiques, communications acoustiques sous-marines, navigation et positionnement des meutes de robots sous-marins (AUV : Autonomous Underwater Vehicle). Le jury appréciera une véritable volonté de participer au fonctionnement de l’établissement avec un potentiel relationnel et d’encadrement d’équipe d’élèves.
Votre mission recherche sera orientée Technologie marine et sous-marine, robotique, instrumentation pour renforcer les axes précédemment cités.

La personne recrutée devra s’impliquer dans l’enseignement du cycle ingénieur (cours/TD/TP) et encadrer des projets étudiants. Cette personne devra être le référent dans le domaine de l’électronique embarqué et il pourra être envisagé une responsabilité d’année
ou de domaine professionnel.

Une expérience en entreprise sera un atout indéniable, voire indispensable.

Présentation du domaine d’activité de recherche concerné

Le travail de recherche portera essentiellement sur la mise en oeuvre d’algorithmes de communication et de positionnement basés sur l’acoustique sous-marine ainsi que leur évaluation expérimentale (l’école dispose d’un bassin d’expérimentation instrumenté). Nous
disposons d’un certain nombre de savoir-faire au niveau modélisation des antennes acoustiques, de la mise en oeuvre des transducteurs acoustiques, de la modélisation des communications acoustiques.

Il s’agira dans un premier temps, d’optimiser l’électronique d’émission et de réception afin d’implanter au mieux les algorithmes des protocoles de communication/navigation/positionnement proposés au sein de l’équipe. Un travail d’échange entre la partie implantation et la partie algorithmique devra conduire au meilleur compromis architecture algorithme.

Dans un second temps, il s’agira d’adapter les moyens électroniques précédents afin de mutualiser les modes de communication et de positionnement entre plusieurs sources autonomes (au sein d’une flotte d’AUV par exemple).

Ce travail comportera des relations transverses avec d’autres équipes au sein du Laboratoire travaillant sur l’implantation d’algorithmes pour la vision ou sur le contrôlecommande dans le domaine de l’énergie électrique. Dans le cadre des recherches
développées au laboratoire, vous disposerez d’une grande autonomie de recherche et de coopérations scientifiques dans la mesure où ils sont fédérateurs, un des objectifs poursuivi étant la création de synergie entre les différents chercheurs du laboratoire.

Profil de recherche demandé

Il s’agit d’un docteur ayant une solide formation en électronique numérique dont on exigera non seulement des compétences académiques verticales reconnues dans ce domaine (DSP, microcontrôleurs, électronique embarquée, …), mais aussi de bonnes notions de métrologie (mesure, étalonnage, calibration) et un goût certain pour l’expérimentation. De bonnes connaissances dans le traitement du signal (communications numériques, codage…), et une éventuelle expérience dans le domaine sous-marin, lui permettant de dialoguer avec les autres chercheurs du laboratoire, seront un plus.

Il sera amené à effectuer des expertises, s’intégrer dans des équipes-projets dans le cadre de contrats d’étude industrielle ou de collaboration avec d’autres laboratoires de la région dans le cadre des conventions passées par l’ISEN-Brest (instrumentation océanographique, ou la robotique…), puis diriger une équipe-projet éventuellement.

Une formation initiale d’ingénieur et une expérience industrielle de quelques années serait appréciée.

Présentation des activités d’enseignement concernées

L’enseignement pourra concerner les bases de l’électronique, l’automatique, le traitement de signal ou l’informatique en cycle ingénieur pour l’ensemble des étudiants. De plus des enseignements plus spécifiques pourront aborder l’électronique embarquée sur
microcontrôleurs, la robotique, le positionnement, l’intelligence artificielle, les OS temps réel.

Les enseignements seront dispensés en français et/ou anglais sous forme de cours magistraux, TD, TP et projets.

Responsabilités administratives principales

L’enseignant/chercheur pourrait être responsable du Domaine professionnel « Systèmes embarqués » qui se déroule sur la M1 et M2 (2 dernières années du cycle ingénieur). Il devra suivre les étudiants de son Domaine dans le cadre des stages et des débouchés. Il organisera régulièrement des Comités de pilotage avec des industriels dans le but maintenir à jour l’attractivité et l’employabilité des étudiants.

La présence sur des salons d’étudiants et des portes-ouvertes de l’école est prévue.

Salaire prévu

Selon expérience.

Procédure de recrutement

Poste à pourvoir en septembre/octobre 2017

  • Date limite de dépôt des candidatures : 30 juin 2017
  • Composition du dossier de candidature : CV détaillé (préciser votre e-mail), expériences de recherche et/ou industrielle et d’enseignement (dont liste des publications et mémoire de thèse), activités administratives
  • Entretiens prévus fin juin pour 4 à 6 des meilleurs candidats (prévoir exposé de 30 min) devant la commission de spécialistes mi-juillet
  • Classement définitif mi-juillet